Article mis en avant

Bienvenue

Portrait de Michel Benoit© Javotte BoutillierDroits 4 ans 10/06

Bonjour ! Ce blog n’a rien à vendre, j’y dépose de temps à autres l’écho de mes travaux.

Pour chercher un thème, cliquez à droite sur Choisir une catégorie ou sur un mot-clé.
Pour être averti à chaque NOUVEL ARTICLE, mettez votre adresse e-mail à droite.

Ci-dessous Extraits d’articles récents : cliquez sur Lire la suite

FIN DE L’OCCIDENT CHRÉTIEN ?

  Interrogeant la vague de ‘’déclinisme’’ qui déferle sur la France depuis des années, j’ai publié ici plusieurs articles sur l’affaiblissement de notre monde occidental (1). L’Occident, cet Empire composite qui a dominé le monde pendant si longtemps, est-il en train de mourir ? On cherche dans l’Histoire un autre exemple de ce phénomène dramatique. Or des recherches récentes d’archéologie humaine, végétale et tellurique permettent aujourd’hui de mieux comprendre comment a pu disparaître autrefois un Empire comparable au nôtre, le plus grand de l’Antiquité, Rome. Lire la suite

ROBERT BADINTER : la plénitude et le manque

  Le soleil se lève et le soleil se couche. Les fleuves coulent vers la mer et la mer ne se remplit pas. Rien ne laisse de trace, et très peu d’hommes publics : Robert Badinter était de ceux-là. Déjà, il nous manque.

Il se trouve que je l’ai rencontré dans une circonstance inattendue. C’était en 1989, j’étais allé attendre à l’aéroport d’Orly une amie qui revenait de vacances. Lire la suite

L’UNIVERS ET ‘’DIEU’’ : VERTIGE DE L’INFINI

L’univers, ‘’Dieu’’, l’infini ? Depuis ses origines, l’humanité fait face à ces objets de pensée et les interroge avec acharnement. Certains disent que nos corps ne sont qu’une infime parcelle de l’univers, d’autres que nous sommes une image de ‘’Dieu’’. D’une façon ou d’une autre, nous vivons immergés en eux, ils font partie de nous et peut-être faisons-nous partie d’eux. Un vertige nous saisit : au juste, que savons-nous d’eux, l’univers, ‘’Dieu’’ et l’infini ? Lire la suite

GAZA : ISRAEL DEVENU FOU

Avant de dire ici des choses qui ne vont pas plaire à tous, je tiens à apporter deux précisions importantes :

Premièrement : Né dans une famille d’origine doublement Celte, J’ai passé le meilleur de ma vie à étudier et approfondir le judaïsme et je suis devenu Juif d’adoption. J’aime cette religion de poètes et de paysans, je suis exilé à Babylone avec Ézéchiel, Dhimmi avec ceux de Cordoue, Hassid avec les Hassidim d’Europe de l’Est.

Je suis Juif parce que mon maître et ami, Jésus, était Juif. Qu’on ne me soupçonne pas d’antisémitisme.

Deuxièmement : L’attaque du 7 septembre 2023 contre Israël a été conduite par les fanatiques du Hamas avec une cruauté abominable, qui ne peut être que dénoncée et condamnée avec horreur. Et je partage l’horreur du monde devant tant de barbarie.

Moi aussi, je suis Juif : mais pas comme ça.

Israël avait le droit de se défendre : mais pas comme ça. Lire la suite

LE CHIEN DE DIEU

J’avais 21 ans quand on m’a organisé un stage d’été dans le laboratoire d’une société agroalimentaire à Slough, près de Windsor (Angleterre) où je logeais dans un petit hôtel. De ma fenêtre je pouvais voir, de l’autre côté de la rue, l’entrée d’un estate très chic, très old England : un demi-cercle pavé pour l’éventuelle arrivée des carrosses, dominé par une haute porte de bois massif. Encadrée de granit, majestueuse, cette porte avait quelque chose de solennel et vaguement hostile. Jamais je ne la voyais s’ouvrir, elle semblait rendre l’intérieur de l’estate et son intimité à la fois lointains et inaccessibles. Lire la suite

RENDRE LE MONDE MEILLEUR ?

Autrefois une guerre, l’invasion meurtrière d’un pays par un autre, le martyre d’une population n’étaient connus que de ses voisins. Autrefois des inondations, des incendies, des sécheresses même touchaient quelques-uns sans inquiéter les autres. Autrefois les pauvres avaient la décence de contenir leur misère dans des quartiers à eux réservés, dont les riches ne franchissaient jamais l’enceinte. Autrefois une minorité se protégeait du reste du monde en se rendant volontairement aveugle et sourde.

C’était autrefois. Lire la suite

DRAME PALESTINIEN : LE VIEIL HOMME ET LA CLÉ

 Les événements m’incitent à reprendre ici un article publié en 2009, à peine modifié. Car rien n’a changé depuis.

C’était au printemps 1978, des amis m’avaient offert un billet d’avion Paris – Tel-Aviv. L’État d’Israël, alors au faîte de sa puissance, régnait encore en maître sur la péninsule du Sinaï. Ecrasé, l’OLP faisait silence : il n’y avait plus de « question palestinienne ».

Je n’ai pas voulu quitter ce pays sans avoir fait, à pied, le même trajet que Jésus : de Jéricho à Jérusalem. Lire la suite

PALESTINE : guerre des messianismes et religions de l’horreur

Aucune discussion n’est permise : ce qui s’est passé samedi & dimanche dernier sur le territoire d’Israël est un crime terroriste contre l’humanité. Partout, les esprits s’échauffent. Sans chercher à excuser les criminels du Hamas, ni à justifier leurs abominations, on doit se poser la question : d’où viennent ces éruptions de violence qui se répètent périodiquement en Palestine, année après année, depuis si longtemps ? La réponse porte un nom, le Messianisme, et elle se situe haut, très haut dans l’Histoire. Remontons le temps. Lire la suite

LA PETITE FILLE ESPÉRANCE EN DANGER ? (Charles Péguy)

C’est en 1912 que Charles Péguy écrit Le Porche du mystère de la deuxième vertu. Remettons-nous dans l’air du temps : l’affaire Dreyfus a déchiré la France en deux, les lois sur la laïcité ont secoué l’opinion. En Russie une première révolution (1905) en annonce une seconde, qui va bouleverser l’Europe. Réunifiée depuis peu, l’Allemagne veut ‘’sa guerre’’ contre nous. Les ouvriers s’éveillent, et commencent leur longue marche semée de grèves violentes…

Bref, en 1912 le monde est en feu, le monde va brûler, le monde brûle.

C’est dans ce contexte crépusculaire que Péguy choisit d’écrire un poème sur l’espérance, la deuxième des trois vertus. Lire la suite

BONJOUR VIEILLESSE

                    Bonjour vieillesse, adieu vieillesse

                    Tu es inscrite

                    Dans les rides de mes mains

Hier, je me suis aperçu que je vieillissais de vingt-quatre heures par jour. Rien, à vrai dire, ne m’avait préparé à cette stupéfiante découverte, puisque dans ma tête j’avais toujours entre 15 et 16 ans, l’âge des illusions généreuses, des projets fous, des tristesses infinies. Mais enfin il fallait bien se rendre à l’évidence : mon corps, ce serviteur si fidèle et si prompt à m’obéir, mon corps me lâchait par petits bouts. Lire la suite