Archives pour la catégorie LE CHRISTIANSME EN CRISE

Quelques analyses des crises du christianisme depuis ses origines

APOCALYPSE ?

« Vous allez entendre parler de guerre et de bruits de guerre : on se dressera nation contre nation, royaume contre royaume, et il y aura famines et bouleversements profonds (1). Les uns livreront les autres, beaucoup tomberont, tous se haïront. Alors viendra l’oppression et la mort. Malheur aux femmes qui seront enceintes pendant ces jours-là ! Priez pour que cela n’arrive pas en hiver, car la détresse sera immense, comme on n’en a encore jamais vu. Voilà, je vous ai prévenus. Avant cela on mangeait, on buvait, on se mariait, on faisait l’amour. On ne se doutait de rien… jusqu’à ce qu’arrive le cataclysme (2) ». Lire la suite

GETHSÉMANI AUJOURD’HUI

 

Au soir du 7 avril de l’an 30 un jeune rabbi juif accompagné de ses disciples se cachait à Gethsémani, plantation d’oliviers qui faisait face au Temple de Jérusalem. Comme les jours précédents, il espérait y passer la nuit.

Pourquoi tant de précautions ? Parce qu’il savait que ses ennemis voulaient « le supprimer » – c’est Luc qui apporte cette précision. « Le supprimer » : c’est son existence même qu’ils voulaient effacer de la terre. Dans leur esprit cet homme n’existait pas, n’aurait jamais dû exister. Il fallait le détruire totalement, méthodiquement, pour qu’il n’y en ait plus trace sur terre. Lire la suite

LA FIN DES ILLUSIONS

« I have a dream ! A bad dream ! » (1)

Dès son arrivée au pouvoir en 1933, Hitler obligea son armée à renaître « pour que l’Allemagne retrouve sa fierté perdue « . Dès son arrivée au pouvoir en 2000, Poutine obligea son armée à renaître « pour que la Russie retrouve sa fierté perdue ».

En 1938 Hitler, s’appuyant sur les nazis locaux, annexa les Sudètes au prétexte qu’ils étaient peuplés d’Allemands, puis envahit l’ensemble du territoire tchèque. En 2022, s’appuyant sur les séparatistes locaux, Poutine annexa le Dombass au prétexte qu’il était peuplé de Russes, puis envahit l’ensemble du territoire ukrainien. Lire la suite

EST-CE LA FIN DE LA CIVILISATION OCCIDENTALE ?

 Il y a une trentaine d’années, quand je disais à mes amis : « Bientôt il n’y aura plus de pétrole, plus de lithium, plus de métaux rares. Avec quoi fera-t-on voler nos avions, labourer nos tracteurs ? Avec quoi fabriquera-t-on les batteries de nos voitures ? Le pétrole, c’est le plastique : avec quoi fera-t-on nos téléphones portables, nos téléviseurs, nos ordinateurs, la moitié de nos objets courants ? » Ils se moquaient de moi : « Bah ! c’est pour dans cinquante ou cent ans et d’ici là on aura trouvé autre chose ! »

Non, ce n’était pas pour dans cinquante ans, c’est pour maintenant, c’est pour aujourd’hui. On n’a rien trouvé d’autre que le pétrole pour circuler et faire du plastique. À cause de lui des guerres ont déjà éclaté là-bas, des révoltes et des révolutions chez nous.

Mais ce n’est peut-être que le début.

Lire la suite

‘’Dieu, la science, les preuves’’ (VI) : QUI EST DIEU ?

 

Nous l’avons vu, les récentes découvertes en cosmologie et biologie permettent de savoir qu’il y a eu un commencement à l’univers. Un instant T où l’espace, le temps et la matière ont existé à partir de rien. Puis une succession de réglages tellement nombreux et tellement fins, que l’existence de notre planète telle qu’elle est et de l’humanité pensante ne peuvent en aucun cas être attribués au hasard. À tout cela il y a eu une « cause première », comme l’appellent les philosophes. Lire la suite

QU’EST-CE QUI NOUS ARRIVE ?

Mais qu’est-ce qui nous arrive en ce moment ?

Souvenirs, souvenirs…

Au début de l’été 1939 la France est partie en vacances en famille, comme d’habitude. On a rencontré des amis et tout plein de gens avec qui on a passé des bons moments, comme d’habitude. On a ri, on a parlé de choses et d’autres, des enfants, de la rentrée prochaine. On était si bien ensemble, comme d’habitude ! Lire la suite

IDENTITÉ ET RELIGION (II). La laïcité à l’épreuve

  En l’an 63 avant J.C., Jules César acheta le vieux titre de Pontifex Maximus qui le mettait à la tête des prêtres de la religion d’état. Ses successeurs reprirent le titre, mais aucun empereur n’a jamais gouverné au nom d’un dieu quelconque, ou considéré qu’il recevait son pouvoir d’un dieu. Ni même qu’il établissait un pont entre dieu et les hommes, comme on le dit parfois. Mais plutôt que cette charge honorifique confirmait son aptitude à exercer le pouvoir impérial (1). Il n’y a jamais eu dans l’Empire romain de théocratie puisque sa religion, purement formelle, acceptait tous les dieux.

Et Jésus inventa la laïcité
Lire la suite

IDENTITÉ ET RELIGION (I). Où en sommes-nous ? Premier bilan.

Au début du 21e siècle, nous avons pris conscience que nous étions parvenus à la fin d’un cycle de l’Histoire humaine. Épuisement des ressources de la planète, incertitude économique, crises financières, dangers sanitaires, montée en puissance de la violence, renforcement des dictatures… C’est la fin d’un rêve où la croissance infinie allait apporter à 8 milliards d’êtres humains la prospérité, la tranquillité et la paix. Nous sommes au bord du gouffre, tout le monde le sait et nous allons plonger (nous plongeons déjà) en fermant les yeux.

Des dizaines d’auteurs ont tiré et tirent encore la sonnette d’alarme. Nous allons prendre ici du recul pour retracer l’histoire d’un aspect moins médiatisé de ce Crépuscule des Hommes. Lire la suite

M.Y. Bolloré et O. Bonnassies, DIEU, LA SCIENCE, LES PREUVES (IV) : Pauvre Jésus !

Le chapitre 18 de Dieu, la science, les preuves pose la question « Qui peut être Jésus ? ». Les deux auteurs, ingénieurs et rationalistes, campent ainsi le décor : « Contrairement aux chapitres scientifiques [qui précèdent], tout le monde ici peut arriver à une conclusion par ses propres moyens… Cher lecteur, prenez place parmi les jurés, l’audience commence » (p. 384). Autrement dit, bien qu’ils prétendent que « ce livre a une seule méthode, la raison et la science », ils ne traiteront pas la question brûlante de l’identité de Jésus de façon scientifique. Mais accoudés à la buvette du Prétoire. Lire la suite

M.Y. Bolloré & O. Bonnassies, DIEU, LA SCIENCE, LES PREUVES. (III). Quand la politique s’en mêle…

 

Dans l’article précédent, je citais la déclaration de M.Y. Bolloré lors de sa conférence du 20 novembre dernier, à propos de son livre Dieu, la science, les preuves : « Ce livre a un seul angle, disait-il, c’est-à-dire une seule méthode : la raison et la science… Nous ne parlerons ni de religion, ni de foi ». Et je signalais que les auteurs n’ont pas tenu parole, puisqu’ils font appel à la foi chrétienne pour conférer leur réalité historique à certains récits mythologiques de la Bible. Contrairement à leur affichage, ils mélangent la foi et la science pour prouver des thèses qui n’ont rien de scientifique. Alors se pose la question : en publiant ce livre, quelle a été leur intention réelle ? Lire la suite