ABSENCE DE MICHEL BENOIT

L’auteur de ce blog s’en va faire un séjour au désert. Lequel ne se trouve pas nécessairement à 5.000 km de la Gaule.

Pendant cette période, je ne pourrai pas répondre à vos commentaires (ce sera fait dès mon retour). Profitez-en pour naviguer dans le blog, en utilisant la case « catégories » (thèmes abordés) ou la case « rechercher » (mots-clés).

Bonne lecture, et surtout ne lâchez rien !

M.B., 18 mai 2018

2 réflexions au sujet de « ABSENCE DE MICHEL BENOIT »

  1. cailleux

    bonsoir, je viens de lire avec grand intérêt « prisonnier de dieu » car j’ai croisé un bénédictin il y a trois ans et cette rencontre m’interroge encore ….Je connais bien Taizé. La rencontre avec cette communauté a littéralement changé ma vie en 1989…Bref, je pourrais vous parler des heures mis je n’ai qu’une seule question a vous poser: pourquoi ne pas être allé à Taizé plutôt que chez les dominicains? Avec vos dons de polyglotte et l’ouverture internationale de cette communauté ouverte sur la jeunesse loin du dogmatisme de l’église, vous auriez pu y être heureux…Y aviez-vous seulement songé? Excellente nuit!

    Répondre
    1. Michelbenoît-mibe Auteur de l’article

      Eh oui ! Maintenant, je regrette amèrement. J’ai connu Taizé en 1968, frère Roger n’était pas encore une « vedette ». Alors, il était trop tôt pour qu’un catholique entre à Taizé. Quand ce fut possible, frère Roger ne m’aurait sans doute pas accepté par scrupule envers la communauté catho dont je venais, avec laquelle Taizé avait des liens multiples.
      So is life
      M.B.

      Répondre

Répondre à cailleux Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>